Aller au contenu

8 façons de repenser sa sexualité lorsque le handicap vient s’immiscer dans la vie

Lorsque la vie est bousculée par un accident ou une maladie qui implique l’apparition d’un handicap moteur ou sensoriel, la sexualité se retrouve bien souvent complètement chamboulée. Comment retrouver du plaisir alors que l’on ne sent plus ses parties intimes ou que l’on ne ressent plus les zones érogènes auxquelles on était habitué ? Comment avoir un rapport lorsque l’on est paralysé ? Comment pallier l’excitation visuelle lorsque l’on perd la vue ? Comment communiquer avec son partenaire sexuel après avoir perdu l’ouïe ? Pour la plupart des personnes vivant avec un handicap moteur ou sensoriel depuis peu, les questions déferlent et cette dimension de la vie peut devenir complexe. Heureusement, il existe des moyens de repenser sa sexualité et de la rendre épanouissante, malgré les défis que peut poser un handicap qui survient sans prévenir.

Dans cet article, Popaia tente d’explorer différentes stratégies, idées et exemples pour adapter sa sexualité en cas de handicap, qu’il soit moteur ou sensoriel.

1. Comprendre les défis

Avant de plonger au coeur des adaptations et astuces pour une sexualité épanouie malgré un handicap, il est essentiel de comprendre les défis auxquels sont confrontées les personnes vivant cette réalité. Les handicaps moteurs et sensoriels peuvent avoir des conséquences variées sur la vie sexuelle, y compris la mobilité réduite, la perte de sensibilité, des douleurs chroniques, etc. Il est donc crucial de prendre en compte ces aspects pour adapter et améliorer sa sexualité mais aussi d’assimiler progressivement qu’il y a un avant et un après handicap.

2. Miser sur la communication et l’éducation

La communication est souvent désignée comme la clé de toute sexualité satisfaisante, et cela est encore plus vrai lorsque l’un des partenaires est confronté à un handicap. Les couples doivent être ouverts et honnêtes pour comprendre les besoins, les limites et les désirs de chacun. L’éducation sur la manière dont le handicap affecte la sexualité est également essentielle.

Par exemple, une personne avec un handicap moteur peut avoir besoin d’une aide particulière pour les déplacements ou les positions sexuelles. La personne avec un handicap sensoriel peut avoir besoin de suggestions ou de diversification des stimulations pour augmenter sa sensibilité via d’autres sens ou d’autres pratiques. Une communication ouverte et une éducation adéquate peuvent contribuer à briser les barrières et tenter de nouvelles choses sans tabous.

3. Explorer et exploiter les sens

Pour les personnes atteintes de handicaps sensoriels, tels que la perte de vision ou de l’ouïe, il est possible d’explorer d’autres sens pour enrichir leur expérience sexuelle. Par exemple, utiliser des plumes, des tissus doux, des parfums, des huiles de massage ou des musiques stimulantes peut intensifier le plaisir. Par ailleurs, la communication verbale peut jouer un rôle crucial dans la création d’une connexion émotionnelle. Certains podcasts ou applications telles que Blindher proposent de l’audio érotique pour permettre aux personnes non voyantes de stimuler l’imaginaire.

4. Utiliser la technologie et des accessoires

Les avancées technologiques ont apporté de nombreuses options pour rendre la sexualité plus accessible aux personnes handicapées, en particulier celles avec des handicaps moteurs. Les sex toys adaptés, les aides à la mobilité sexuelle et d’autres dispositifs peuvent permettre d’explorer de nouvelles sensations et de maintenir une vie sexuelle active.

Par exemple, les fauteuils roulants spécialement conçus pour le sexe offrent une plus grande mobilité, tandis que les jouets sexuels télécommandés permettent un contrôle plus facile. Les appareils de communication assistée par ordinateur peuvent également être utilisés pour exprimer des désirs et des besoins.

5. Adapter les positions sexuelles

Pour les personnes avec un handicap moteur, il peut être nécessaire d’adapter les positions sexuelles pour plus de confort et de plaisir. Par exemple, les positions où la personne avec un handicap peut rester allongée ou assise peuvent être préférées. L’utilisation d’oreillers ou de coussins peut également aider à soutenir le corps et à soulager la pression sur certaines zones.

Il est important de prendre le temps d’expérimenter différentes positions et de trouver celles qui conviennent le mieux. L’objectif est de maximiser le plaisir tout en minimisant la douleur ou l’inconfort.

6. Encourager l’exploration

Le handicap ne devrait pas être un obstacle à l’exploration sexuelle. Encourager l’expérimentation et la créativité peut être bénéfique pour les partenaires. Par exemple, essayer de nouveaux fantasmes, des jeux de rôle ou des scénarios peut raviver la passion dans la chambre à coucher.

7. Se tourner vers les professionnels de la santé et les thérapeutes

Consulter un professionnel de la santé, un sexologue ou encore un réflexologue peut être extrêmement utile pour les personnes vivant avec un handicap. Ces experts peuvent offrir des conseils personnalisés, des méthodes pour décupler les sensations et des traitements pour gérer les problèmes sexuels liés au handicap. Ils peuvent également aider à surmonter les problèmes d’estime de soi et d’anxiété.

8. Comprendre l’importance de l’acceptation de soi

L’acceptation de soi est un élément clé pour une sexualité épanouissante avec un handicap. Il est essentiel de reconnaître que le handicap ne définit pas une personne et ne limite pas sa valeur en tant qu’être humain. L’acceptation de soi peut aider à surmonter la stigmatisation et à se concentrer sur le plaisir et l’amour.

Repenser sa sexualité lorsque le handicap survient dans la vie est un défi, mais il est loin d’être insurmontable. La communication, l’éducation, l’exploration, l’utilisation de la technologie et le soutien professionnel peuvent tous contribuer à maintenir une vie sexuelle satisfaisante et épanouie. Il est important de se rappeler que chaque individu est unique, et ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. L’expérimentation et l’adaptation sont essentielles pour trouver des solutions qui répondent aux besoins spécifiques de chaque personne vivant avec un handicap.

La sexualité est une partie importante de la vie et mérite d’être explorée et célébrée, quel que soit le défi que représente un handicap. Avec l’amour, le respect et un engagement à trouver des solutions, une vie sexuelle épanouissante est tout à fait possible, quels que soient les obstacles rencontrés.

Découvrez notre sélection de ressources sur cette thématique :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *